Alice Nevers (TF1) - Jean-Michel Tinivelli : "Marquand va être suspecté de meurtre"

·1 min de lecture

Après treize ans dans le costume de Marquand, comment les scénaristes arrivent-ils encore à vous surprendre ?

Jean-Michel Tinivelli : Je suis comme mon personnage : on a bougé, grandi, évolué dans ce monde en même temps. Et puis il y sa relation avec Alice qui a pris différentes couleurs. De leur relation chien-chat des débuts, ces deux personnages ont appris à se connaitre… Tout ceci amène toutes sortes de choses différentes à jouer. Il y a aussi les thèmes sociétaux abordés dans la série, sur lesquels on rebondit et donne notre avis. Tout ça nous permet de ne pas stagner.

Avec le retour de Brémond, la vie privée de votre personnage se retrouve chamboulée…

J’hérite de la place du beau-père. Brémont est le père biologique de Paul. Marquand est donc bien obligé d’accepter que ce mec reviennent dans la vie d’Alice, la femme qu’il aime, et de cet enfant qui l’appelait papa il y a encore quelques jours. C’est une situation qu’il ne vit pas très bien, comme ce serait le cas pour beaucoup de gens.

Est-ce compliqué de se retrouver à jouer un beau-père, vous qui n’avez pas d’enfants ?

Non. Comme j’ai beaucoup d’amis qui sont parents, je suis entourés d’enfants, encore plus que si j’en avais eu moi-même. J’aime être leur pote, le fait qu’ils me parlent à moi car ils savent qu’ils ne se feront pas gronder.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi