Alice Belaïdi : "Hippocrate est un cri d’alarme qui trouve résonance dans l’actualité" (Canal+)

·1 min de lecture

Alyson Lévêque, votre personnage, évoluera-t-elle dans les épisodes à venir ?

Alice Belaïdi : Oui, on l’avait laissée doutant de sa vocation, peu sûre d’elle, même si, à la fin de la précédente saison, le fait d’avoir réussi à réanimer Chloé (Louise Bourgoin, ndlr) lui avait redonné foi en son métier. Mais, quand elle se trouve, brutalement, confrontée aux urgences, Alyson a une révélation. La jeune interne se découvre des aptitudes pour la médecine d’urgence, en même temps qu’une ambition. Cela ne va pas aller sans altérer la relation qu’elle entretenait jusque-là avec Hugo (Zacharie Chasseriaud), avec lequel elle partageait malaise et désarroi. J’adore le personnage, car il me ressemble sur beaucoup de points.

À lire également

"Sale bougnoule", "salope" : Alice Belaïdi accuse Pierre Ménès de propos racistes et sexistes (VIDEO)

Qu’est-ce qui vous a séduite dans cette série ?

On montre une réalité assez choquante. Un hôpital au bord du gouffre, avec un personnel soignant déconsidéré, qui tente de soulager les malades sans grand soutien moral ni moyens. C’est un cri d’alarme qui trouve résonance dans l’actualité, et que je suis fière de relayer avec mes partenaires.

Jus... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi