Alice Belaïdi à Deauville 2019 : "La La Land a été un gros coup de cœur"

[Url href='https://twitter.com/maxp26']Maximilien Pierrette - Propos recueillis le 9 septembre 2019 à Deauville[/Url]
Membre du Jury Révélation du 45ème Festival de Deauville, Alice Belaïdi évoque ses goûts en matière de cinéma américain à notre niveau. Au programme : "La La Land", Leonardo DiCaprio et Emma Stone. Entre autres.

En attendant de tourner la saison 2 d'Hippocrate, Alice Belaïdi est membre du Jury Révélation de ce 45ème Festival de Deauville, présidé par Anna Mouglalis. L'occasion d'évoquer ses goûts en matière de cinéma américain. Avec le sourire.

PREMIERE RENCONTRE AVEC LE CINÉMA AMÉRICAIN

Ce qui revient, lorsque l'on me pose la question, c'est E.T. Au-delà du cinéma américain, c'était le cinéma d'aventures et de grands moyens. J'ai une maman un peu hippie qui m'a montré La Strada de Fellini quand j'étais bien trop petite. Le souvenir d'enfant que j'ai d'une claque de cinéma américain, c'est E.T. De façon plus générale, j'ai des souvenirs de sensations, d'émotions d'enfant, de peurs, d'images qui m'ont marquée. Encore aujourd'hui. Il y a beaucoup d'images qui nous reviennent aujourd'hui, et qu'on a transformées. Ça m'amuse aussi de revoir des films qui ont souvent super mal vieilli et de réaliser qu'on avait fantasmée une scène qu'on ne retrouve pas de la même façon.

UN ACTEUR, UNE ACTRICE

Celui qui me fait fantasmer, pas parce que je le trouve sexy ou très beau, c'est Leonardo DiCaprio. Dans aucun de ses films je me suis dit : "Ouais… bon. Ça tu sais faire, ça tu nous l'as déjà fait dix fois." Il m'impressionne toujours, il se renouvelle tout le temps. Même quand c'est très subtil, c'est une subtilité incroyablement maîtrisée. Pour moi c'est vraiment le plus grand acteur de sa génération. Pour le coup je peux m'ennuyer face à des performances d'acteur parce que je les vois, mais devant The Revenant… Au-delà d'Inarritu qui, pareil, est extraordinaire et me touche. Birdman c'est le seul film que je suis allée revoir dès en sortant de la salle. La première fois je n'ai regardé que le plan-séquence et j'ai raté plein de choses. Il fallait que je le revoie. C'est l'un des rares réalisateurs qui me choque comme ça, et DiCaprio dans The Revenant, je l'ai trouvé extraordinaire.

Emma Stone aussi, chez les femmes, m'impressionne de cette façon. Aussi parce que parfois je la trouve très belle, parfois très ingrate, et quand elle dit plus de trois phrases, c'est tout de suite un monologue. Elle s'approprie les textes les plus anodins, elle te joue tout. Elle m'impressionne. Dans Birdman par exemple : la scène où elle parle à son père. Et puis avec Damien Chazelle elle nous a tous mis d'accord. La La Land j'ai adoré. J'ai pleuré à la scène d'ouverture. Cette scène là ! Ce plan-séquence sur l'autoroute est dingo. Le film m'a touchée alors que je ne suis pas du tout friande de comédies musicales. Je suis allée le voir parce que c'était ce réalisateur et que j'aime beaucoup les acteurs, donc j'étais curieuse de le voir, mais je ne m'attendais pas à prendre une tarte comme ça. Et surtout pas à aimer un style de cinéma que j'avais plutôt tendance à esquiver. La La Land a été un gros coup de cœur.

UN GRAND PRIX DE DEAUVILLE

Cette année, le festival fête les 25 ans de sa Compétition. Et nous demandons donc aux jurés que nous rencontrons de choisir parmi la liste des lauréats du Grand Prix un ou plusieurs films les ayant particulièrement marqués.

Whiplash c'est quand même génial. Et Little Miss Sunshine, à l'époque. D'ailleurs on a eu après des dizaines de films avec des gens qui prenaient un van et qui traversaient les États-Unis (rires) Et en même temps ça racontait plein de choses, sur comment on devient une jeune femme, le rapport à la famille, aux parents et grands-parents.

Whiplash j'avais un peu peur parce qu'il y avait tout un engouement autour et que j'avais peur d'être déçue, mais j'ai quand même pris ma claque. Et puis découvrir des réalisateurs comme ça, tu te dis "Vite, vite, le prochain."

Alice Belaïdi sera prochainement dans "Terrible jungle" avec Catherine Deneuve, puis la saison 2 de "Hippocrate".