Ali Akbar, vendeur de journaux à la criée et star du quartier latin à Paris

"Ça y est, c’est officiel: Marine Le Pen n’est plus raciste !": voilà près de 50 ans qu’Ali Akbar, figure incontournable du quartier latin à Paris, vend avec humour des journaux à la criée. Mais avec l’arrivée des journaux en ligne et la pandémie de Covid-19, le franco-pakistanais n’écoule plus que quelques dizaines d’exemplaires par jour.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles