Les algues

·1 min de lecture

Marion Sauveur, comme chaque jour, on redécouvre avec vous les produits de nos terroirs. Aujourd’hui, direction le bord de mer à la recherche d’algues.

Ce sont les premiers végétaux qui sont apparus sur notre belle planète. Ils sont précieux puisqu’ils produisent 90% de l’oxygène mondial que nous respirons. Et on les déguste depuis bien longtemps particulièrement en Asie. Les algues faisaient partie des festins des rois de Chine dès le VIe siècle. Aujourd’hui, elles sont incontournables de la cuisine nippone mais pas encore ancrées dans notre culture française.

Et pourtant les algues sont des concentrés d’oligo-éléments, d’iode, de vitamines et de sels minéraux au goût puissant de la mer. Ce ne sont pas des plantes comme la salicorne et la beta maritima. Les algues n’ont ni racines, ni fleurs, ni feuilles. Elles utilisent des crampons pour s’accrocher aux rochers. Il faut les récolter à la main sur l’estran à marée basse, de préférence lorsqu’elles sont encore immergées dans l’eau de mer et pas les arracher mais les couper pour qu’elles puissent repousser. 

On distingue les algues par leur couleur. Il y a les algues brunes comme le haricot de mer que l’on appelle aussi "spaghetti de mer" et que l’on mange comme un légume ; le Kombu Royal, une algue plate au goût fumé ; ou le Wakamé qui ressemble à une fougère. Les algues rouges comme la Dulse, qui pousse en petites touffes; ou le Nori qui devient vert séchée et que l’on mange avec des makis. Les algues vertes comme la Laitue ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles