Alger dément l'arrestation de la députée Mathilde Panot

franceinfo avec AFP

La députée française de La France insoumise (LFI) Mathilde Panot n'a pas été interpellée en Algérie, contrairement aux allégations de son groupe politique à l'Assemblée nationale française, a affirmé le 7 octobre dans un communiqué le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum.

Selon son groupe La France Insoumise, l'élue a été interpellée le 1er octobre à Béjaïa, à 220 km à l'est d'Alger, puis ramenée "sous escorte" dans la capitale algérienne où "elle a été placée sous surveillance dans un hôtel", avant d'être reconduite à l'aéroport afin de regagner la France.

Les manifestations de par le monde sont réservées aux citoyens du pays et non aux étrangers. Quel serait le sort d'un citoyen, parlementaire ou politicien algérien interpellé lors d'une marche à l'étranger et quelle serait la réaction du pays hôte ?

Sabri Boukadoum, ministre des Affaires étrangères

à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi