Algérie : un universitaire poursuivi pour offense à l'islam

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Saïd Djabelkhir, universitaire et islamologue algérien de 53 ans, va être jugé le 25 février pour offense à l'islam, a-t-on appris mercredi 10 février auprès de ce spécialiste du soufisme connu en Algérie. Saïd Djabelkheir, qui a recueilli le soutien d'universitaires et de certains hommes politiques, est accusé par sept avocats et un autre universitaire d'"offense aux préceptes de l'islam". "J'assume ce que j'ai écrit sur ma page Facebook. Je n'ai jamais porté atteinte à la religion ou au Prophète", a déclaré à l'AFP l'islamologue, estimant que "certains de (m)es propos ont été intentionnellement mal interprétés dans le but de me nuire."

"Je suis surpris de faire l’objet d’une telle procédure parce que les juges ne sont pas compétents en matière de religion. Par exemple en Egypte, quand il s’agit de ce genre d’affaires, les magistrats demandent toujours des rapports détaillés sous forme d’éclairage de l’institution d’El-Azhar. Le juge n’est pas formé dans le domaine religieux"

Saïd Djabelkhir, islamologue

à Liberté

"Aucune compétence"

Diplômé en sciences islamiques, auteur de deux ouvrages traitant de la religion, Saïd Djabelkhir considère qu'il est "accusé par des personnes qui n'ont aucune compétence en matière de religion". Il sera jugé le 25 février au tribunal Sidi M'hamed à Alger. Les plaignants et leurs témoins ont déjà été auditionnés début février, contrairement à lui qui n'a pas été entendu par le juge d'instruction. L'universitaire affirme qu'on lui reproche (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi