Algérie : un pouvoir hors Constitution ?

Son mandat était censé expirer ce mardi. Abdelkader Bensalah reste président de l'Algérie par intérim, faute d'une vision claire pour la suite. Depuis la démission du président Abdelaziz Bouteflika, c'est la Constitution qui régissait l'exercice du pouvoir. Est-ce toujours le cas ?