Covid-19 : avec le Spoutnik V, l'Algérie ouvre sa séquence vaccination

De notre correspondant à Alger, Adlène Meddi
·1 min de lecture
Pour lancer sa campagne de vaccination contre le Covid-19, l'Algérie a choisi le Spoutnik V russe, en attendant d'autres doses d'autres provenances. 
Pour lancer sa campagne de vaccination contre le Covid-19, l'Algérie a choisi le Spoutnik V russe, en attendant d'autres doses d'autres provenances.

« Je suis heureuse d'être la toute première Algérienne vaccinée. Tout le monde devrait être vacciné. Il ne faut pas écouter les polémiques négatives qui font peur. C'est important pour sauvegarder notre santé, celle de nos proches, de notre pays. » Ainsi a parlé, samedi 30 janvier, la jeune Imane Slatnia, chirurgienne-dentiste, la première femme en Algérie vaccinée contre le Covid-19. Cela s'est passé dans la clinique des Bananiers à Blida, région au sud d'Alger qui a été le premier foyer, il y a presque un an, de la pandémie. Entourée de journalistes et de ses collègues, la jeune médecin, précédée par le directeur de la santé de la wilaya (préfecture) de Blida, Ahmed Djemî, dans l'ordre des vaccinations, a été vivement applaudie, avant qu'elle ne cède sa place au troisième vacciné du jour, Sabri Aïssa, sexagénaire, malade chronique, qui s'est estimé, après le petit coup de piqûre, « heureux et en forme », rapporte le correspondant local d'El Watan. Trente personnes en tout ont été vaccinées cette matinée du samedi dans cette clinque blidéenne alors que soixante autres se sont inscrites en liste d'attente.

À LIRE AUSSIVaccination anti-Covid-19 : pourquoi l'Algérie a choisi le Spoutnik-V

Vacciner 80 % des Algériens

Les premières doses du vaccin russe Spoutnik V sont arrivées vendredi par vol militaire, alors qu'une autre cargaison du vaccin AstraZeneca est arrivée ce dimanche à Alger. « D'autres cargaisons du vaccin anti-Covid-19 arriveront de Chine, d'Inde e [...] Lire la suite