Algérie : Sonatrach veut revenir en force

·1 min de lecture
Quatrième puissance économique du continent africain, le pays est particulièrement exposé aux variations des prix des hydrocarbures du fait de sa dépendance à la rente pétro-gazière, qui représente plus de 90 % des recettes extérieures.
Quatrième puissance économique du continent africain, le pays est particulièrement exposé aux variations des prix des hydrocarbures du fait de sa dépendance à la rente pétro-gazière, qui représente plus de 90 % des recettes extérieures.

Après une année 2020-2021 plombée par la baisse des revenus des hydrocarbures, le groupe pétro-gazier public algérien Sonatrach retrouve de l?ambition et annonce vouloir investir 40 milliards de dollars entre 2022 et 2026 dans l?exploration, la production et le raffinage de pétrole et la prospection et l'extraction de gaz, a indiqué lundi 3 janvier son PDG, Toufik Hakkar, à la chaîne de télévision internationale algérienne AL24 News. Il a précisé que le « tiers de ces investissements » impliquera des partenaires étrangers. « La plus grosse part sera consacrée à l?exploration et la production pour préserver nos capacités de production, ainsi qu?à des projets dans le raffinage pour répondre à la demande nationale en carburant », a-t-il précisé.

Illustration de ce changement de cap, à la mi-décembre, le géant des hydrocarbures a signé un contrat de production pétrolière d?un montant de 1,4 milliard de dollars avec le groupe italien Eni, ainsi qu?un accord de coopération dans la transition énergétique. Le contrat couvre une superficie totale de 7 880 km2 dans la partie sud du bassin de Berkine (sud), où Sonatrach et Eni opèrent depuis 2013. Il s?agit du premier contrat entre les deux partenaires depuis la promulgation, en novembre 2019, d?une nouvelle loi sur les hydrocarbures introduisant le partage de production.

Des exportations en hausse

Globalement, les nouvelles sont donc bonnes pour l?Algérie sur le plan des hydrocarbures. Ainsi, les recettes du groupe ont [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles