Algérie: il y a soixante ans, la disparition de Jean Amrouche, le médiateur

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'année 2022 marque les soixante ans de la fin de la guerre d'Algérie. Parmi les hommages cette année, celui rendu à un acteur majeur de cette période. Jean Amrouche, un homme de l'ombre, mais aussi de lettres et de radio, mort d'un cancer à 56 ans le 16 avril 1962 à Paris, quelques jours après le cessez-le-feu mais quelques semaines avant l'indépendance algérienne, proclamée en juillet.

Partisan de l'Algérie indépendante, Jean Amrouche fut un intermédiaire important entre le Front de Libération Nationale algérien et le général de Gaulle pendant la guerre. Son fils, Pierre Amrouche, écrivain et spécialiste de l'art africain, joint par Victor Mauriat de la rédaction Afrique, nous rappelle qui fut son père.

« En fait il a été un peu l’émissaire secret de de Gaulle auprès du FLN à Tunis. C’est-à-dire qu’il avait rencontré de Gaulle en 1944 à Alger, où il était déjà à la radio de la France libre et il lui avait expliqué déjà à l’époque que l’Algérie ne resterait pas française, ce qui était tout à fait blasphématoire à cette période.

Et de 1944 à 1962 il est resté proche de de Gaulle, ils ont communiqué et de Gaulle l’avait chargé officieusement de prendre contact avec les dirigeants du FLN de Tunis en particulier Ferhat Abbas -qui était un ami de mon père- et Krim Belkacem aussi, pour essayer de tisser des liens, pour trouver des points d’accord pour faire cesser les combats.

À lire aussi : Algérie, la longue route vers l'indépendance

Et de Gaulle lui avait juste, quelques jours avant sa mort, lui avait envoyé une lettre en lui disant " soyez heureux, ce pour quoi vous avez tant œuvré et souffert vient de se concrétiser par la signature des Accords d’Evian". »

À lire aussi : La guerre d'indépendance dans la littérature algérienne: de l'enthousiasme au désenchantement

À écouter aussi : Jean Amrouche, cet inconnu (1906-1962)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles