Algérie: le procès de l’attaque terroriste du site gazier d’In Amenas renvoyé à octobre

Le procès de l’attaque terroriste du site gazier de Tiguentourine, près d’In Amenas, a été renvoyé au mois d’octobre quelques minutes après son ouverture ce lundi matin. L’un des quatre accusés a demandé le report des audiences au motif que son avocat n’était pas présent dans la salle. Le report a donc été validé par la cour alors que les accusés comparaissaient pour appartenance à un groupe terroriste armé, prise d’otages, homicides volontaires avec préméditation et guet-apens et détérioration de biens de l’État. En janvier 2013, un commando terroriste prenait en en otage les employés d’un des plus grands sites gaziers du sud-est algérien durant trois jours. Au total, 38 otages et 29 terroristes ont été tués après une opération de sauvetage des forces armées algériennes.

Présente à Alger en tant que partie civile, Marie-Claude Desjeux se dit dépitée. L’annonce du renvoi du procès de l’attaque du site gazier d’In Amenas est un choc pour elle et sa famille : son frère Yann est la seule victime française assassinée à la suite de la prise d’otage.

Marie-Claude Desjeux avait fait le déplacement à Alger depuis Paris avec un autre membre de sa fratrie pour tenter d’avoir des réponses sur les circonstances réelles de la mort de Yann.

À lire aussiLe grand invité Afrique - Procès de l’attaque terroriste de Tiguentourine: «Nous attendons des réponses que nous n’avons pas à ce jour»


Lire la suite sur RFI