Algérie-Maroc : le prix de la rupture

·1 min de lecture
L'Algérie assure que l'ensemble des approvisionnements de l'Espagne en gaz naturel sera assuré par le Medgaz. (Image d'illustration).
L'Algérie assure que l'ensemble des approvisionnements de l'Espagne en gaz naturel sera assuré par le Medgaz. (Image d'illustration).

C?est l?une des conséquences de la rupture des relations diplomatiques entre Alger et Rabat. La possible fermeture du gazoduc Maghreb-Europe, qui relie depuis 1996 les gisements algériens à l?Europe via le royaume chérifien et dont le contrat expire en octobre prochain. La décision d?Alger est tombée jeudi. L?Algérie a affirmé que l?ensemble des approvisionnements de l?Espagne en gaz naturel algérien seraient désormais assurés via son gazoduc reliant directement les deux pays, sans passer par le Maroc, a rapporté l?agence de presse officielle APS.

À LIRE AUSSIAlgérie-Maroc : « On peut espérer que ça serve à éviter la guerre »

La question du gaz au c?ur du bras de fer

Concrètement, l?Algérie fournit du gaz à l?Espagne via deux gazoducs. Outre le Medgaz qui relie les installations algériennes de Béni Saf jusqu?au port espagnol d?Almería en passant sous la Méditerranée, il existe le gazoduc Maghreb-Europe (GME) ? d?une capacité de 13 milliards de mètres cubes ? lequel part d?Algérie et rejoint Cordoue en Espagne via le Maroc. L?annonce, qui intervient deux jours après que l?Algérie a annoncé la rupture de ses relations diplomatiques avec le Maroc.

Lors d?une rencontre avec l?ambassadeur d?Espagne, le ministre algérien de l?Énergie et des Mines, Mohamed Arkab, a affirmé « l?engagement total de l?Algérie à couvrir l?ensemble des approvisionnements de l?Espagne en gaz naturel à travers le Medgaz » qui relie directement les deux pays, selon un communiqué du ministère [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles