Algérie-Maroc : la presse marocaine hausse le ton

·1 min de lecture
La presse nationale marocaine qu'elle soit en ligne ou imprimée a fustigé la décision d'Alger. 
La presse nationale marocaine qu'elle soit en ligne ou imprimée a fustigé la décision d'Alger.

« Décision unilatérale », « injustifiée », « attendue »? Ce sont là les qualificatifs utilisés par le communiqué du ministère marocain des affaires étrangères (MAE), quelques minutes après l?annonce d?Alger de rompre avec Rabat. Loin de ce ton très formel, les journaux marocains ne décolèrent pas.

À LIRE AUSSIAlgérie-Maroc : « On peut espérer que ça serve à éviter la guerre »

Fâchés !

Pour le quotidien francophone Le Matin, « malgré la politique de la main tendue réitérée par le Maroc envers son voisin, l?État algérien persiste et signe », écrit le tabloïd très proche du Palais.

Ce même journal, dans sa version Web, propose une interview de l?expert marocain en géopolitique, Cherkaoui Roudani. Pour ce dernier, « l?État algérien tente vainement de détourner l?attention de ses citoyens des échecs internes et externes, d?exporter ses problèmes et de créer un ennemi virtuel qui est le royaume du Maroc ».

Il s?agit d?« un jeu grossier qui ne dupe personne » et cette décision de rompre avec Rabat est « aussi absurde qu?inconséquente » renchérit le quotidien arabophone Almassae. L?Algérie est devenue une fois de plus « la risée du public », fustige ce journal dans son éditorial. Le régime algérien laisse tomber masque après masque », peut-on lire dans ce même article.

Pour sa part, Alahdat Al Maghribia, un autre quotidien arabophone, évoque une « décision de la junte militaire ». L?éditorialiste qualifie lui aussi comme le MAE, d?« attendue » mais aussi d?« absurde » e [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles