Algérie-Maroc : « On peut espérer que ça serve à éviter la guerre »

·1 min de lecture
Après des mois de tensions croissantes, l'Algérie a annoncé mardi la rupture de ses relations diplomatiques avec le Maroc voisin.
Après des mois de tensions croissantes, l'Algérie a annoncé mardi la rupture de ses relations diplomatiques avec le Maroc voisin.

Au lendemain de l?annonce, mardi 24 août, de la décision de rompre les relations diplomatiques avec le Maroc, la majorité des unes de la presse à Alger revenaient sur cette « décision difficile et qui marque l?Histoire de tout le Maghreb », pour reprendre l?éditorial du quotidien L?Expression. Les médias, publics (sans surprise) et privés sont unanimes, en ce mercredi, à adhérer à la décision d?Alger. Pour le journal gouvernemental El Moudjahid, la manchette est sans équivoque : « Le faux frère démasqué » !

« Rabat fomente des crises en ?uvrant à leur aggravation. Orchestre des campagnes de presse haineuses contre le peuple algérien et ses dirigeants. Colonise le Sahara occidental, bloque son droit à l?autodétermination, au mépris du droit international. Man?uvre pour introduire l?entité sioniste au sein de l?UA [Union africaine]. L?Algérie refuse les faits accomplis unilatéraux aux conséquences funestes pour les peuples maghrébins », lit-on dans le très offensif éditorial d?El Moudjahid, intitulé « Fini la fausse normalité ».

À LIRE AUSSIPourquoi l?Algérie rompt ses relations diplomatiques avec le Maroc

« Frères marocains, ce n?est qu?un au revoir ! »

Le quotidien privé Liberté ne dit pas autre chose dans son éditorial : « Comportement agressif, provocateur, hostile, belliqueux, inamical? et d?autres qualificatifs peuvent être accolés à l?attitude du Maroc qui a plus qu?exaspéré l?Algérie pour opter pour cette solution extrême de la rupture des relations dipl [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles