Algérie : quelle marge de manœuvre pour le nouveau Premier ministre ?

·1 min de lecture
Aïmen Benabderrahmane, le nouveau Premier ministre algérien : technocrate ou exécutant politique, la question est posée. 
Aïmen Benabderrahmane, le nouveau Premier ministre algérien : technocrate ou exécutant politique, la question est posée.

« Dans la conjoncture économique, on ne pouvait s?aventurer à nommer un politique ». Cet ancien membre de la commission des Finances du Parlement, qui se confie au quotidien El Khabar, résume les commentaires des médias algérois au lendemain de la désignation de l?ex-ministre des Finances, Aïmen Benabderrahmane, au poste de Premier ministre. Quand le président Abdelmadjid Tebboune le reçoit mercredi pour lui confier la formation du prochain gouvernement « d?ici au début de la semaine prochaine », il lui fixe déjà ses priorités : « Les questions futures seront économiques et sociales et sont liées aux finances, et vous êtes au courant de tous les dossiers financiers ». « Abdelmadjid Tebboune met le cap sur le redressement économique et financier du pays, après avoir accordé la priorité à la question politique, en organisant coup sur coup deux élections, l?une pour la refonte totale de la Constitution, et l?autre pour la mise en place d?un nouveau Parlement, en attendant les échéances locales prévues en septembre prochain », tranche le site Algérie patriotique.

À LIRE AUSSIAlgérie : Aïmene Benabderrahmane nommé Premier ministre

Ascension accélérée

Alors que, de son côté, le quotidien Liberté considère que « la crise politique que vit le pays commande, sinon exige, un responsable qui saura conduire un exécutif à même d?apporter des réponses à un mouvement de contestation citoyenne qui dure depuis plus de deux ans ». Mais qui est Aïmen Benabderrahmane qui a connu [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles