Algérie: l'élection présidentielle marquée par une abstention record

1 / 2

Algérie: l'élection présidentielle marquée par une abstention record

En Algérie jeudi, jour du scrutin présidentiel, seuls 39,93% des inscrits ont voté au premier tour (41,41% sur le territoire national et 8,69% pour les Algériens de l'étranger), selon le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (Anie), Mohamed Charfi. Ce taux est le plus faible de toutes les présidentielles pluralistes de l'histoire de l'Algérie. Il est inférieur de plus de dix points à celui du précédent scrutin, le plus faible jusqu'ici, qui en 2014 avait vu la quatrième victoire de Abdelaziz Bouteflika.

Aucune projection de résultat n'a été publiée. Les résultats du premier tour seront annoncés dans les prochaines heures, un moment où les Algériens pourraient envahir les rues pour la 43e fois comme ils le font depuis 42 semaines. Un éventuel second tour aura lieu entre le 31 décembre et le 9 janvier.

Le camp d'Abdelmajid Tebboune, ancien bref Premier ministre de Abdelaziz Bouteflika en 2017, a déjà revendiqué jeudi soir la victoire dès le premier tour. "Selon les premiers éléments en notre possession (...) Abdelmadjid Tebboune a remporté la présidentielle", a déclaré à l'AFP Abdelatif Belkaim, directeur adjoint de la communication du candidat.

Démonstration de force

Morne dans de nombreux bureaux de vote, la journée a été marquée à Alger par une démonstration de force du "Hirak" qui a bravé un très fort déploiement policier pour défiler en masse. Le "Hirak", le "mouvement" de contestation...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi