Algérie : les fuites de capitaux pourraient être plus importantes que celles révélées au Canada

Pierre Magnan

La mauvaise nouvelle est curieusement venue du Canada. Le journal Le Devoir a en effet révélé une arrivée de capitaux en provenance d'Algérie. "Entre janvier et juillet 2019, plus de 78,6 millions de dollars ont été envoyés au Canada depuis l'Algérie, selon des chiffres obtenus auprès du Centre d’analyse des opérations et déclarations financières du Canada", note le journal québecois.

RFI précise que ces arrivées de capitaux algériens sont en forte hausse. "Apparemment, la moyenne des capitaux partis d'Algérie vers le Canada a été presque multipliée par quatre en 2019, pour s'établir à environ 300 000 euros (par transaction, NDLR). De l’argent qui arrive surtout au Québec, puisque c’est dans cette province francophone que l’on trouve la plus grande concentration d’Algériens d’origine". Les sommes mentionnées dans le journal canadien restent cependant limitées. Mais elles pourraient être la partie émergée d'un iceberg beaucoup plus important ailleurs.

Si les banques européennes ou américaines, notamment, ont des dispositifs de surveillance sur le mouvement des capitaux, "les banques du Moyen-Orient sont, en revanche, moins regardantes sur l’origine des fonds dont elles sont destinataires. C'est pourquoi les destinations les plus prisées en matière de transfert de devises depuis l'Algérie sont le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi