En Algérie, Emmanuel Macron appelle à regarder le passé «avec courage»

Sous un soleil de plomb, Emmanuel Macron poursuit sa visite en Algérie ce vendredi 26 août. Le président français s'est rendu ce matin au cimetière européen de Saint-Eugène, dans la banlieue de la capitale. Longue déambulation dans les allées du principal cimetière de la ville du temps de la colonisation où il a notamment rendu hommage aux soldats « morts pour la France ». La mémoire est ainsi toujours au cœur de ce déplacement. Emmanuel Macron appelle à regarder le passé avec courage.

Pas d’avenir sans travail sur le passé, c’est le message d’Emmanuel Macron ici à Alger, et ce matin le président s’est rendu comme vous au cimetière Saint-Eugène pour un hommage aux morts pour la France, rapporte notre envoyée spéciale en Algérie, Valérie Gas. Il s’est recueilli, il a déambulé dans les allées de ce cimetière chrétien et juif qui date de la colonisation.

En sortant il a expliqué à nouveau que la création d’une commission mixte d’historiens pour travailler sur la colonisation de 1830 jusqu’à la guerre de libération, annoncée jeudi, était pour lui une avancée historique. Elle sera composée de cinq à six historiens français, cinq à six historiens algériens. Emmanuel Macron a confirmé que la totalité des archives françaises et algériennes seraient ouvertes. Un objectif partagé avec le président Tebboune avec lequel il dit s’être engagé en confiance.

Regarder l’histoire en face

► À lire aussi : En Algérie, Emmanuel Macron annonce une commission d'historiens des deux pays sur la mémoire


Lire la suite sur RFI