Algérie : deux anciens Premiers ministres, un candidat à la présidentielle et plusieurs hommes d'affaires emprisonnés à El Harrach

franceinfo avec AFP
L'ancien Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal, un proche du président déchu Abdelaziz Bouteflika, a été écroué jeudi, au lendemain de l'emprisonnement d'un autre ancien chef du gouvernement.

Pour la seule journée de jeudi 13 juin, la prison d'El Harrach, dans la banlieue d'Alger, a accueilli l'ancien Premier ministre Adelmalek Sellal, le général à la retraite et candidat à la présidentielle Ali Ghediri et l'ancien ministre Amara Benyounès.

Depuis le 22 février 2019, début d'un mouvement de contestation inédit qui a contraint Abdelaziz Bouteflika à la démission le 2 avril, la justice a lancé plusieurs enquêtes et écroué de puissants hommes d'affaires, la plupart soupçonnés d'avoir profité de leurs liens avec l'ex-président, ou son entourage, pour obtenir des avantages ou des marchés publics.


Abdelmalek Sellal a été entendu "dans des affaires concernant la dilapidation des deniers publics, d'abus de fonction et d'octroi d'indus privilèges" par un juge d'instruction, qui a ensuite ordonné son placement en détention provisoire à la prison d'El Harrach, selon l'agence de presse officielle APS.

Premier ministre de 2012 à 2017, il fut également à quatre reprises le directeur de campagne de M. Bouteflika lors des présidentielles de 2004, 2009, 2014 et de celle du 18 avril 2019, qui a été annulée et au cours de laquelle Abdelaziz Bouteflika entendait briguait un 5e mandat.

Général à la retraite

Selon un communiqué de l’équipe de l’ex-candidat à la présidentielle et (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi