Algérie : le député islamiste Slimane Chenine élu président du Parlement

franceinfo Afrique avec agences
A la tête d'un groupe parlementaire de trois partis islamistes algériens d'opposition, Slimane Chenine a été élu président de l'Assemblée nationale populaire grâce aux voix du FLN et du RND, qui détiennent à eux seuls la majorité absolue. 

Le député islamiste Slimane Chenine, président du groupe parlementaire d'une alliance formée par trois partis islamistes de l'opposition, a été élu le 10 juillet 2019 président de l'Assemblée populaire nationale algérienne (APN), selon la télévision nationale.

Candidat unique au perchoir

Agé de 54 ans, marié et père de trois enfants, il remplace Mouad Bouchareb qui, contesté par les députés, dans son parti et dans la rue, avait démissionné le 2 juillet. Candidat unique, M. Chenine a été "plébiscité" lors d'un vote à main levée en séance plénière, a précisé l'agence de presse officielle APS et devient ainsi le premier opposant à occuper le perchoir depuis l'indépendance.

M. Chenine a été présenté par l'alliance formée par les partis Ennahdha, Adala et El Bina, qui compte 15 sièges à l'APN (chambre basse du Parlement).

Dans sa jeunesse, ce natif de Ouargla dans le sud-est algérien compte parmi les membres fondateurs de l'Union générale étudiante libre (UGEL) réputée proche des islamistes, rapporte le site algérien TSA.

Il adhère au mouvement emmené par Mahfoud Nahnah, le représentant du mouvement des Frères musulmans en Algérie. D'organisation caritative, l'association se transforme en Mouvement de la société pour la paix (Harakat moujtama'a al silm, MPS).

Devenu conseiller et secrétaire particulier de Nahnah, il dirige le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi