Algérie: Bouteflika candidat à sa propre succession en avril, rapporte l'agence APS

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a annoncé dimanche qu'il briguerait un cinquième mandat lors de l'élection présidentielle d'avril, rapporte l'agence officielle APS, au lendemain de la désignation du chef de l'Etat comme candidat du FLN. /Photo d'archives/REUTERS/Zohra Bensemra

ALGER (Reuters) - Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a annoncé dimanche qu'il briguerait un cinquième mandat lors de l'élection présidentielle d'avril, rapporte l'agence officielle APS, au lendemain de la désignation du chef de l'Etat comme candidat du FLN.

Au pouvoir depuis 1999, le président algérien, qui est âgé de 81 ans, a été victime d'un AVC en 2013 et n'apparaît plus que rarement en public.

Sa santé a alimenté pendant des mois l'incertitude autour de sa capacité à briguer ou non un nouveau mandat. Le FLN a tranché la question samedi en le désignant comme candidat.

Selon APS, Abdelaziz Bouteflika entend proposer une réforme de la Constitution s'il est réélu, notamment pour créer un poste de vice-président.

Les noms du diplomate onusien Lakhdar Brahimi et de l'actuel Premier ministre Ahmed Ouyahia sont le plus souvent cités par la presse algérienne pour occuper ce poste.



(Lamine Chikhi; Henri-Pierre André et Tangi Salaün pour le service français)