Algérie : le journaliste Moncef Aït Kaci, ex-correspondant de France 24, a été libéré

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Le journaliste algérien Moncef Aït Kaci, correspondant de France 24 jusqu'à peu, et le caméraman Ramdane Rahmouni ont été libérés, mercredi 29 juillet, après plusieurs heures de détention, ont annoncé la chaîne d'information internationale et RSF. Ces arrestations avaient suscité l'inquiétude de RSF quant à une "répression accrue de la liberté de la presse en Algérie".

"Nous avons appris l'arrestation du journaliste Moncef Aït Kaci en Algérie, correspondant de France 24 jusqu'à encore récemment. Son avocat n'a pas précisé les raisons de son interpellation, mais a simplement dit que les accusations qui pèsent sur lui sont graves", avait expliqué France 24 dans son journal télévisé.

"Accréditation"

Les faits reprochés à Moncef Aït Kaci n'ont pas été détaillés, mais selon sa défense, il s'agirait d'un problème d'accréditation. Selon RSF) les deux journalistes sont poursuivis depuis novembre 2019. Ils sont accusés de "nuire à l'intérêt national, en vertu de l'article 96 du code pénal, de financement étranger et de collaboration sans accréditation avec une chaîne de télévision", a précisé RSF dans un communiqué. Il est obligatoire d'être accrédité auprès des autorités pour travailler en tant que correspondant de médias étrangers en Algérie. Aucune accréditation n'a été délivrée pour les correspondants locaux de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi