Algérie: à Oran, Macron rencontre les gérants de Disco Maghreb avant un bain de foule improvisé

À Oran en Algérie ce samedi, le chef de l'État a échangé avec les gérants de la célèbre boutique Disco Maghreb popularisée par DJ Snake, avant de s'adonner à un bain de foule.

Le président français Emmanuel Macron, qui achève ce samedi une visite de trois jours en Algérie, a rencontré sportifs et artistes à Oran avant un bain de foule agité. Il s'est rendu dans le magasin du label Disco Maghreb, emblématique du raï avant d'aller à la rencontre de jeunes et de sportifs lors d'une démonstration de breakdance.

Lors de cette déambulation dans la matinée, le chef de l'Etat a improvisé un bain de foule au cours duquel il a été salué par des jeunes qui scandaient: "Macron, Macron". Mais ces quelques minutes au milieu de la foule ont tourné court, tant l'ambiance était électrique. Emmanuel Macron souhaitait laisser cette image de lui parmi la foule de jeunes Algériens.

Nouvelle dynamique de la relation franco-algérienne

Avant de quitter Alger, il avait rencontré des jeunes entrepreneurs et du milieu associatif qui l'ont interpellé sur les problèmes de visas, le recul du français en Algérie et le contentieux mémoriel entre les deux pays.

En début de journée, le chef de l'Etat s'était d'abord rendu au port et à la chapelle de Santa Cruz sur les hauteurs d'Oran, qui offrent une vue plongeante sur la baie de la deuxième ville d'Algérie, baignée par la Méditerranée. Le président, arrivé vendredi soir à Oran, ville réputée pour son ouverture d'esprit dans l'ouest du pays, a aussi dîné avec l'écrivain Kamel Daoud et d'autres personnalités oranaises.

Après des mois de crise diplomatique, liée à ce passé toujours douloureux, les présidents français et algérien Abdelmadjid Tebboune ont annoncé dès le premier jour de la visite d'Emmanuel Macron jeudi une nouvelle dynamique dans la relation entre les deux pays.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Emmanuel Macron, ami ou ennemi ? La potentielle future Première ministre britannique fait polémique