Alfa Romeo Brennero : la première Alfa électrique !

Alfa Romeo Brennero : la première Alfa électrique !

Vers où se dirige Alfa Romeo ? La marque italienne, aujourd’hui rattachée à Stellantis, se cherchait un avenir avant la fusion FCA/PSA. Elle peinait à exister dans cet ex-groupe Fiat/Chrysler qui se concentrait en priorité sur les marques généralistes porteuses telles que Fiat et Jeep. En difficulté, la marque réputée pour ses sportives, ses coupés et cabriolets plaisir était en mal de nouveautés. Dans les années 2010, elle n’a lancé ainsi que trois modèles : la Giulietta en 2010, le Stelvio en 2015, la Giulia en 2016. Depuis, la Mito a disparu du catalogue (2018), tout comme la Giulietta (2020). Le futur de la marque était incertain au moment de la fusion, et tous ses aficionados – ou les passionnés d’automobile en général – l’attendaient au tournant.

Du premium sportif

La fusion avait laissé sous-entendre une potentielle disparition d’Alfa Romeo ou de Lancia, au profit de DS par exemple, plus dynamique. Le groupe Stellantis avait finalement décidé de continuer à composer avec ses deux marques historiques, mais un repositionnement était nécessaire. Depuis, les deux marques abordent une vision différente du premium. Pour Lancia, le raffinement et l’élégance à l’italienne, pour Alfa la passion et la sportivité. Une différenciation qui sera surtout visible dans les prochaines années, quand les deux marques auront étoffé leurs gammes de nouveaux produits. Lancia devrait être plus connectée...Lire la suite sur Autoplus