Alexis Corbière défend le journaliste militant Taha Bouhafs, possible candidat LFI aux législatives

ISA HARSIN/SIPA et Jerome Domine/ABACAPRESS.COM

Le député LFI a fermement défendu vendredi le journaliste militant Taha Bouhafs, qui "pourrait être candidat" Insoumis aux législatives.

Le député LFI Alexis Corbière a fermement défendu vendredi le journaliste militant Taha Bouhafs , qui "pourrait être candidat" Insoumis aux législatives, dénonçant un "délit de faciès" et un acharnement de "petites hyènes" à son encontre.

"Oui il sera peut-être candidat", a indiqué Alexis Corbière sur Europe 1 sans davantage de précisions. Son nom revient pour la circonscription de Vénissieux (Rhône).

Alors qu'on lui faisait remarquer que Taha Bouhafs a été condamné à 1.500 euros d'amende notamment pour injure publique, pour avoir traité la syndicaliste policière Linda Kebab d'"Arabe de service", Alexis Corbière a lâché "arrêtez, pitié...", en soufflant. "Arrêtez le délit de faciès politique envers certaines personnes, c'est insupportable", a-t-il ajouté en soulignant que Taha Bouhafs avait fait appel de la décision.

"Je dis à toutes les petites hyènes qui sont de sortie, rentrez dans la niche"

Il a accusé "une série d'officines de mener une attaque à nouveau" contre Taha Bouhafs, jeune militant de "25 ans", "antiraciste", "victime sur les réseaux sociaux d'attaques incessantes, d'insultes, d'injures (...), de menaces permanentes" notamment "de mort".

Taha Bouhafs "a permis de déclencher l'affaire Benalla. Il a dénoncé des violences policières contre des gens, il a fait du boulot", a défendu Alexis Corbière.

"Je dis à toutes les petites hyènes qui sont de sortie, rentrez dans la niche, vous ne nous ferez pas baisser les yeux et vos campagnes de calomnie minables - je m'adresse à vous et à travers vous ceux qui les mènent - ne nous font pas peur, on n'en a rien a fiche", a-t-il lancé, tout en accusant "certaines chaînes", dont Europe 1, de laisser par contre "micro ouvert" à l'ex-candidat d'extrême droite à la(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles