Alexandre Wetter, star de "Miss" : "J'ai défilé en femme pour Jean-Paul Gaultier"

·1 min de lecture

Dimanche soir, Warner a pris la décision d'avancer d'une semaine la sortie de Miss, la comédie de Ruben Alves. Le premier film à avoir été repoussé à la veille du confinement, prévu au départ le 11 mars. Selon Olivier Snanoudj, directeur de la distribution et vice-président de Warner France, ce choix s'est imposé à toute l'équipe pour profiter des deux semaines d'exploitation des vacances de la Toussaint, booster le marché et soutenir les salles, tout en admettant une prise de risques au regard de l'incertitude liée à la situation sanitaire. Au public désormais d'apprécier cette histoire émouvante d'un garçon qui rêve de devenir Miss France. Entretien avec Alexandre Wetter, 30 ans, la révélation de Miss

Comment êtes-vous arrivé sur ce projet?
Le réalisateur Ruben Alves travaillait sur une idée d'unitaire pour la télévision autour du sujet de la transsexualité. Il pratiquait le casting sauvage, et m'a découvert grâce à ma page Instagram car j'étais mannequin. Il a vu que je m'interrogeais sur l'identité et a souhaité me rencontrer. J'ai alors fait quelques essais, visionné son premier long métrage, La Cage dorée (2012), que j'ai adoré, puis je lui ai demandé d'écrire son scénario pour le cinéma, où je fais aujourd'hui mes premiers pas. Il a acquiescé. Lors d'un déjeuner, il m'a soumis le concept : et si mon personnage tentait le concours de Miss France? J'ai ri avant de me rendre compte que c'était formidable.

"

L'androgynie est liée en général au seul aspect physique, mais ...


Lire la suite sur LeJDD