Pour Alexandre Moix, Yann était un "enfant psychotique" qui l'a mis "en danger"

Stacie Arena
Alexandre Moix a notamment démenti avoir été payé pour donner des interviews au sujet de Yann Moix sur

POLÉMIQUE - Pour la première fois, depuis le scandale provoqué par le roman “Orléans” de Yann Moix, son frère Alexandre a accepté de s’exprimer sur un plateau de télévision. Après les lettres et droits de réponse vient le temps des interviews filmées. Et ce jeudi soir, Alexandre Moix a dénoncé à nouveau la “fausse vérité” cultivée dans ce roman, faisant passer ses deux parents pour “des tortionnaires” et lui comme “une victime”... selon lui, à tort. 

“En aucun cas mon frère n’a reçu les sévices et les tortures qu’il décrit dans ce livre”, persiste et signe Alexandre Moix. Pour le petit frère de l’auteur d’Orléans, c’est lui, enfant, qui a subi les plus grandes violences de la part de Yann Moix faisant de lui un souffre-douleur: “Je me suis senti en danger pendant 15 ans, 20 ans, avec mon frère, il était un véritable bourreau. Je ne lui pardonnerai jamais les 25 ans d’humiliation adulte qu’il m’a fait supporter. (...) Pour moi, je n’ai plus de frère.” 

Interrogé par Yann Barthès sur la violence au sein de cette famille, Alexandre Moix a évoqué des souvenirs traumatisants qu’il ne parviendrait pas à effacer de sa mémoire: “C’était ça mon frère. Il était capable de me poursuivre jusque dans la rue avec un couteau de cuisine en me disant qu’il allait me saigner comme un goret.” Plus tard, il ajoutera qu’il considère l’enfant qu’était Yann Moix comme “psychotique”, qui aurait “eu besoin de voir un psychiatre”. 

Alexandre Moix en a profité pour démentir les propos de son grand frère, selon lesquels il recevait une somme d’argent pour répondre aux multiples interviews diffusés ces derniers jours: “C’est totalement faux, demandez à mon avocat.” 

À voir également sur Le HuffPost:

LIRE AUSSI

Retrouvez cet article sur le Huffington Post