ENQUÊTE FRANCEINFO. Alexandre Benalla : ses premiers (faux) pas avant l'Élysée

Elodie Guéguen
La cellule investigation de Radio France a enquêté sur le parcours d'Alexandre Benalla, avant qu'il ne rejoigne l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron.

L'ancien chargé de mission d'Emmanuel Macron, mis en cause par la justice française, a fait ses armes de garde du corps en politique au Parti socialiste. C’est là qu’il est devenu fasciné par les attributs du pouvoir. La cellule investigation de Radio France a découvert qu'il avait demandé un coup de main à Benoît Hamon pour fréquenter l'Assemblée. Octobre 2014. Alexandre Benalla vient de se faire embaucher par la société de sécurité Velours. Le jeune garde du corps a passé plusieurs années au PS, à assurer la protection de la première secrétaire Martine Aubry, puis du candidat à la présidentielle François Hollande et du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg – qui le licenciera au bout de quatre mois. Mais le voilà dans le privé.

Alexandre Benalla, "invité permanent" de Benoît Hamon

C'est pourtant à ce moment-là que Benoît Hamon lui permet de côtoyer à nouveau la sphère politique. Après deux années au gouvernement, le député PS des Yvelines vient de faire son retour dans l'Hémicycle sur le banc des frondeurs. En octobre 2014, Alexandre Benalla passe le voir dans son bureau. "On se connaissait par le service d'ordre du PS, répond Benoît Hamon. Il m'a demandé si je pouvais lui accorder un badge pour qu'il ait un accès à la salle de sport de l'Assemblée. Je n'y voyais pas d'inconvénient, j'ai accepté." En théorie, ces (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi