Alexandre Benalla disposait d'un badge d'accès à l'Assemblée et les députés LR s'en indignent

Jade Toussay
1 / 2

Alexandre Benalla disposait d'un badge d'accès à l'Assemblée et les députés LR s'en indignent

Alexandre Benalla disposait d'un badge d'accès à l'Assemblée et les députés LR s'en indignent

ALEXANDRE BENALLA - Inutile d'essayer de débattre de la révision de la Constitution ce samedi 21 juillet. A l'Assemblée Nationale, les députés n'ont que le nom d' Alexandre Benalla à la bouche, et ce d'autant plus qu'ils viennent d'apprendre une information qui les concerne directement (et les met en rogne). L'après-midi a commencé comme la matinée, par une succession de rappels au règlement qui permettent aux élus d'écarter le sujet de débat initialement prévu à l'agenda. C'est à ce moment que le député Les Républicains Marc Le Fur a lâché sa bombe.

"Il y a des badges de collaborateurs ordinaires, au-dessus, des badges de collaborateurs de missions et de vice-président, puis au-dessus il y a les badges de collaborateurs du président qui peuvent accéder à un maximum de choses", dont l'hémicycle, a commencé par rappeler le député des Côtes d'Armor. "Nous avons appris que monsieur Benalla disposait d'un tel badge", a-t-il lancé, suscitant immédiatement un murmure de désapprobation dans l'hémicycle.

Le badge, attribué à Alexandre Benalla le 24 juillet 2017 selon les dires de Marc Le Fur, lui aurait "été retiré il y a trois jours", soit au moment des révélations du journal Le Monde. "Jusqu'à présent, monsieur Benalla ne disposait pas de fonctions politiques. Or, ceux qui disposent d'un tel badge font de la politique", a lancé le député, sommant François de Rugy de lui expliquer les raisons pour lesquelles Alexandre Benalla disposait d'un accès à l'hémicycle.

Après l'intervention de Marc Le Fur, François de Rugy a confirmé qu'Alexandre Benalla disposait bien d'un badge d'accès. Mais le président de l'Assemblée Nationale a démenti toute procédure irrégulière sur l'attribution du badge,...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Ce contenu peut également vous intéresser :