Alexandre Aja: "Les films d’horreur sont les seuls qui semblent pouvoir rivaliser avec Marvel"

1 / 2

Alexandre Aja: "Les films d’horreur sont les seuls qui semblent pouvoir rivaliser avec Marvel"

Installé depuis une quinzaine d'années à Hollywood, Alexandre Aja a rencontré des succès (La Colline a des yeux, Mirrors, Piranhas) et des échecs (Horns, La Neuvième Vie de Louis Drax).

Maître de l’horreur depuis Haute tension avec Cécile de France, il revient à ses premières amours avec Crawl, un survival où une jeune femme est enfermée dans un sous-sol avec des alligators pendant un ouragan de catégorie 5.

Alexandre Aja, que nous avons rencontré à l’occasion de la sortie vidéo de Crawl, ce mercredi 4 décembre, se souvient du tournage éprouvant, et évoque sa fierté pour ce film qui lui a permis de conforter sa place à Hollywood: "Ce film plaît et j’espère restera."

C’est une sacrée année pour vous: Crawl est un succès dans le monde entier et Tarantino le considère comme l'un des meilleurs film de 2019!

C’était la cerise sur la gâteau. Venant de quelqu’un qui est à ce point-là un connaisseur du cinéma de genre, c’était incroyable. L’année a été surprenante. Je savais que j’avais besoin de faire Crawl. J’était tombé amoureux du synopsis dès le départ. Il y avait quelque chose de très simple dans l’histoire de cette jeune femme qui sauve son père pendant une tempête en Floride dans une zone inondée et infestée d’alligators. Je retrouvais un petit peu ce qui avait fait l’ADN de Haute Tension. Imaginer que le film recevrait d’aussi bonnes critiques partout dans le monde, c’était vraiment loin....

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi