Alexandra (Koh-Lanta) dévoile (enfin) les raisons douloureuses de l’aspect étrange de ses ongles de pieds ! (PHOTO)

·1 min de lecture

“Nouveaux pieds pour une nouvelle vie" pour La Wonder Woman de Koh-Lanta : Les 4 Terres. Et c’est elle-même qui le dit ! Ce week-end, Alexandra Pornet grande gagnante de la dernière édition de Koh-Lanta, qui s’est achevée sur le vendredi 5 décembre dernier sur TF1, est revenue sur un détail de son physique qui avait particulièrement interloqué les internautes au moment de la pesée des aventuriers après 39 jours de survie, mais surtout sur lors de l'épreuve mythique des poteaux : ses ongles de pieds ! Décriés sur la toile pour leur apparence peu ragoutante, les doigts de pieds de la mère de famille de l’Est n'avaient pas cet aspect à cause d'une malade mais sont le résultat d’un accident qu’Alexandra a vécu il y a bientôt dix ans.

“Vous vous souvenez de ça?”, a-t-elle ainsi demandé à ses 173 000 fans sur Instagram dimanche en montrant un tweet de ses orteils posté lors de la diffusion de Koh-Lanta : les 4 Terres. ”Ça fait neuf ans que ça ne repousse pas, quand j’ai fait tomber un scooter dessus. Enceinte de 8 mois, recousue à l’hôpital”, a-t-elle alors dévoilé. Pour redonner un aspect naturel à ses ongles de pieds, Alexandra Pornet a alors eu recours à la technique de l’onychoplastie, une prothèse synthétique imitant un ongle, qui permet de guider la repousse de l'ongle afin qu'il retrouve sa forme initiale. Heureuse, la maman de Lana et Fafali a conclu ses stories par un "C’est pas le pied là?”. On veut bien la croire.

Souvent jugée dans l'émission d'aventure de TF1, Alexandra (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Anouchka Delon donne des nouvelles rassurantes de la santé de son père : "Tout ce qu'on lit est faux" (VIDEO)
Louane : ce jour où elle a dû hausser le ton face à Cauet qui se moquait de Florian Rossi, son compagnon, "Franchement, ça me saoule !" (VIDEO)
Anouchka, la fille d'Alain Delon, et Sarah Biasini, celle de Romy Schneider, se rencontrent pour la première fois (VIDEO)
Cami (Zone interdite) : "La plus grosse difficulté lorsqu'on est non-binaire, c'est le manque d'information des gens en face de nous"
Atteint du Covid, Gad Elmaleh a souffert de symptômes éprouvants et de complications cardiaques