Alexandra Henrion-Caude, la généticienne devenue égérie des covido-sceptiques

La généticienne anciennement membre de l’Inserm s’est affichée le 22 mai comme une nouvelle égérie des anti-pass sanitaire et autres vaccino-sceptiques. Son parcours, de disciple surdouée du généticien et président de la ligue contre le cancer Axel Kahn à la première ligne des manifestations anti mesures sanitaires, embarrasse et interroge.

De quoi Alexandra Henrion-Caude est-elle le nom ? Aujourd’hui, vraisemblablement d’un mouvement de défiance contre les mesures sanitaires prises depuis l’irruption du coronavirus. La scientifique s’est affichée à la manifestation du Trocadéro, le 22 mai, en compagnie de l’humoriste Jean-Marie Bigard. Il faut prendre le temps de lire les centaines de commentaires laissés sous chacune des vidéos de ses interventions et diffusées sur les réseaux sociaux pour constater qu'elle dispose d'un important capital sympathie auprès d'une partie des Français vaccino-sceptiques. Une " femme courageuse ", " brillante ", qui n'a pas peur de " sacrifier sa carrière " pour donner sa vérité, peut-on notamment lire sous son dernier débat, face à Jean-Michel Cohen sur le plateau de Morandini Live sur CNews. " Je n’ai été invitée qu’une seule fois chez vous, j’ai été invitée une seule fois ailleurs, je pense que j’ai une appréciation sur les thérapies géniques à ARN qui mérite que les Français soient au courant ", s'y plaint-elle notamment.Son expérience est incontestable : Alexandra Henrion-Caude, née en 1969 à Warwick (Grande-Bretagne), a obtenu son...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Décrochage des plus modestes : les inégalités de patrimoine se sont creusées en 20 ans

"Le Bêtisier du laïco-sceptique" : la contre-offensive laïque illustrée en un livre

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre d'Arthur Noyer

Conflit israelo-palestinien : au moins 20 morts, dont neuf enfants

Plus de 90% des journalistes de "20 Minutes" en grève, opposés aux suppressions de postes