«Alertes», «doux», «humains» : le personnel soignant de l'hôpital public salué par les Français

Quel souvenir gardez-vous de votre dernier passage à l'hôpital ? La santé publique est un secteur en crise : sous-effectifs, salaires trop bas, manque de lits… la situation devient critique et les professionnels de la santé tirent le signal d'alarme. Autant de raisons pour consolider coûte que coûte les relations entre soignants et patients. Alors que les infirmiers, médecins et aides soignantes sont débordés et doivent chronométrer le temps qu'ils consacrent à chaque patient, de belles histoires continuent de se produire grâce au dévouement sans faille de ces professionnels.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"Je leur ai offert un bouquet de fleurs"

Manon, étudiante de 24 ans, a subi une IVG médicamenteuse à domicile cet été, mais la jeune femme a fait une hémorragie. Elle se rend d'abord dans une clinique privée qui refuse de la prendre en charge, puis Manon se tourne vers l'hôpital public malgré les préjugés qui trottent dans sa tête. "Mais vraiment, je me vide de mon sang par poche, j'avais des pantalons remplis de sang", se rappelle l'étudiante. Lorsqu'elle franchit les portes de l'hôpital, son hémorragie a été prise très rapidement. "Je m'attendais à ce qu'il y ait énormément d'attente, que ça ne fonctionne pas forcément très bien", admet-elle. "Au final, ça a été tout l'inverse."

"Je suis tombée sur des personnels du corps médical qui étaient alertes, doux, prévenants, qui prenaient aussi en compte l'état psychologique dans lequel on peut êt...


Lire la suite sur Europe1