#AlertePollution : comment le plastique censé protéger les jeunes arbres a fini par polluer les forêts normandes

Camille Adaoust

"Je suis vraiment révolté de voir, à chaque promenade, tant de négligence." Pendant ses balades en forêt, Mickael, habitant de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), tombe sans cesse sur les mêmes morceaux en plastique, jonchant les sols. Volumineux et "par centaines", ils sont fins, gris ou noirs et "servent a protéger les jeunes arbres lors de leur plantation", explique-t-il. "Cependant l'Office national des forêts ne les ramasse pas lorsque les arbres sont grands, ou même coupés des années plus tard", dénonce Mickael. Il a donc décidé de contacter franceinfo via la plateforme #AlertePollution.

Photos et vidéos à l'appui, il montre qu'au bout de quelques années, ces larges protections en plastique se délitent dans la nature, certaines recouvertes de mousse voire même prises dans l'écorce des arbres.


Sur son site, l'Office national des forêts (ONF) confirme leur utilité : il s'agit du "seul moyen d'assurer la croissance des jeunes tiges face aux dents du gibier". Les principales menaces pour ces jeunes plants sont les cerfs, les chevreuils ou encore les lapins. "Ils vont venir régulièrement pour les manger. Si on n'intervient pas, ils ne poussent pas ou ils meurent et on n'arriverait pas à renouveler les forêts", détaille Jean-François Cheny, responsable du service (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi