#AlertePollution. "Elles ne sont jamais enlevées" : dans la Seine, le Rhône ou la Méditerranée, des dizaines de trottinettes électriques jetées à l'eau

Camille Adaoust

"Quand on se balade en famille sur les berges, on en voit énormément. C'est désolant !" Jean-Gérard, 33 ans, habite en plein centre de Lyon. Depuis quelques mois, en longeant le Rhône pour rentrer chez lui, il constate "tous les cent mètres" la présence de trottinettes électriques immergées. "Certaines sont récentes, d'autres toutes vertes, recouvertes d'algues." Inquiet de "leur impact écologique" dans le fleuve, il a contacté #AlertePollution. Il n'est pas le seul. Des habitants de Paris et de Marseille ont également signalé la présence de ces trottinettes, qui depuis leur arrivée en France posent de nombreux problèmes sur les trottoirs ou la route, mais aussi dans les cours d'eau ou la mer.

"C'est une forme d'écocide"

A Paris, Mathieu, 26 ans, décrit un décor similaire. "Quand on se promène sur les quais de Seine, on peut en voir énormément. Et quand la pente est douce, c'est des dizaines d'un coup", dénonce cet étudiant aujourd'hui engagé dans l'association Surfrider, qui "combat pour la protection de l'océan"A Marseille aussi, Amandine dénonce "les trottinettes jetées à la mer".

"Balancer une batterie au lithium dans un cours d'eau, c'est une forme d'écocide" (un acte de destruction ou d'endommagement grave d'un écosystème), sanctionne Elodie, bénévole chez Sea Shepherd France. L'ONG a déjà participé à des repêchages, notamment (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Cette vidéo peut également vous intéresser :