Alerte rouge : vous avez aimé Madoff, vous allez adorer le Bitcoin

Jean-Marc Sylvestre
Alerte rouge : vous avez aimé Madoff, vous allez adorer le Bitcoin

Robert Madoff a mis en risque plus de 65 milliards de dollars. L’échappée belle du Bitcoin a déjà embarqué, elle, pour 165 milliards de dollars et ça n’est pas fini. Au bout du chemin, sans doute le krach, au profit d’une poignée de spéculateurs de haut vol.

Les dirigeants des principales banques centrales du monde (USA, Europe, Angleterre et Japon) ont tous prévenu qu’il était impossible pour eux de garantir l’émission de Bitcoins. Les dirigeants des grandes banques et des sociétés d’assurance ont toutes déclarées qu’elles ne pouvaient pas accepter des transactions en bitcoins ou même ouvrir des comptes. Quand aux Etats, ils appellent à la prudence parce qu’aucun ne peut être appelé en garantie de dernier ressort en cas de difficultés ou de crise de confiance.

La situation est jugée désormais suffisamment sérieuse et inquiétante, à tel point qu’une série de prix Nobel, de droite comme de gauche , de Jean Tirole ( Français plutôt libéral ) à Joseph Stiglitz (Américain plutôt social démocrate), en passant par Paul Krugman, ont signé une série de tribunes dans le Financial Time et Bloomberg, pour affirmer que le bitcoin était une opération purement spéculative, qu‘il fallait donc la rejeter avec détermination avant que la bulle n’éclate parce que ce jour-là, elle pourrait faire des millions de victimes qui se retrouveront ruinées.

Jean Tirole avoue sincèrement ne pas pouvoir expliquer si le bitcoin peut provoquer des effets positifs sur l’économie. Pour l’instant, le bitcoin ne sert pas l’économie. Ce qui est certain, c’est que la bulle spéculative ne peut pas tenir indéfiniment. Jean Tirole et Joseph Stiglitz, qui lui est encore plus sévère sur les effets nocifs de la monnaie digitale, rejoignent Paul Krugman qui avait, dès 2013, dénoncé le caractère pernicieux de cette monnaie.

Le risque est d’autant plus grave que la spéculation s’est accélérée depuis quelques mois puisque le bitcoin (...)lire la suite sur Atlantico


Si l’envolée du Bitcoin est une bulle alors nous sommes dans la phase maniaque pré-crash
Comment se procurer des Bitcoins : petit manuel
Bitcoin : le créateur de la monnaie virtuelle refuse d'avancer ses preuves

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages