Alerte. À cause du variant Delta, l’Iran est confronté à une cinquième vague

·1 min de lecture

Alors que la campagne de vaccination piétine en Iran, le variant Delta gagne du terrain et place le pays face à une cinquième vague de contaminations au Covid-19, s’inquiète le quotidien proche du pouvoir Jomhouri Eslami.

“Mise en place des restrictions liées au Covid-19 dans les villes classées orange et rouges à partir d’aujourd’hui”, peut-on lire en une du quotidien Jomhouri Eslami, ce 5 juillet. “La cinquième vague du Covid-19 a commencé en Iran. Téhéran ainsi que 92 grandes villes sont placés en alerte rouge. Le Conseil national de la lutte contre le Covid a donc limité les activités de certaines professions dans ces villes”, précise Jomhouri Eslami.

En Iran, les vagues d’épidémie liées au Covid-19 s’enchaînent sans qu’il y ait vraiment une diminution du nombre de cas entre elles. Et, ce 5 juillet, on constate que pendant les dernières vingt-quatre heures 157 personnes ont perdu la vie à la suite d’une contamination au Covid-19. Avec un bilan global de l’ordre de 84 949 victimes depuis le début de l’épidémie, un chiffre largement sous-estimé, l’Iran est le pays le plus touché par la pandémie au Moyen-Orient. Autre élément inquiétant : ces derniers jours, les habitants et certains officiels de la province de Sistan-et-Baloutchistan (Sud-Est) ont tiré la sonnette d’alarme quant à une forte et rapide propagation du virus dans cette région reculée et défavorisée où le variant Delta semble dominant.

La méfiance des Iraniens

Selon les

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles