Alec Baldwin, de nouvelles vidéos prises peu après son tir mortel dévoilées

·2 min de lecture
Bestimage

Lundi 25 avril, plusieurs images ont été dévoilées par la police du comté de Santa Fe. Ces vidéos montrent les heures qui ont suivi le drame.

Six mois après le tir mortel d’Alec Baldwin , de nouvelles vidéos ont été rendues publiques par la police de Santa Fe lundi. Sur l’une des vidéos, Alec Baldwin, dans la peau de son personnage, s’entraîne à sortir un revolver (qui aurait dû contenir des balles à blanc) de sa veste avant de la pointer vers la caméra, dont la défunte Halyna Hutchins avait la charge. Un tir a finalement blessé mortellement la directrice de la photographie avant de perforer l’épaule du réalisateur Joel Souza. Par la suite, on y voit les premiers secours dépêchés sur le lieu du drame et prodiguant les premiers soins à Halyna Hutchins.

Se dirigeant vers un officier, l'acteur de 64 ans se présente comme étant «la personne qui avait l’arme pendant la scène». «Non ça ne va pas», répond-t-il au shérif, encore sonné et choqué par les évènements. Un peu plus tard, lors de son interrogatoire au poste de police, Alec Baldwin assure aux officiers que le pistolet «devait être vide». «Mais j’ai répété avec une arme avec une balle à l’intérieur. Je suis sans voix, J’ai besoin de savoir comment cela a pu se produire ! D’où vient cette balle ?». L’époux d’Hilaria Baldwin l’assure, «[Ils étaient] en train de tourner, tout allait bien (…). Joel était mon ami. Je suis un des producteurs du film, on a travaillé sur "Rust" ensemble pendant trois ans», ajoute-t-il.

Une enquête loin d’être finie

Les officiers ont également interrogé le réalisateur Joel Souza dans sa chambre d’hôtel, qui a déclaré avoir entendu un «bang très fort». «J’ai eu l’impression que quelqu’un me frappait à l’épaule et j’étais(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles