Alcoolisme en France : le poids des lobbys contre les mesures de prévention

·1 min de lecture

L'alcool, en particulier le vin, fait partie de la culture française. Selon la Ligue contre le cancer, plus de 30 % des Français avouent en consommer plus que les recommandations officielles – soit plus de deux verres par jour ou plus de dix verres par semaine. Le phénomène s'est aggravé avec la crise sanitaire. Entre prévention et répression, la France tente depuis des années de s'attaquer aux dangers de l'alcool, mais se heurte aux lobbys du secteur.

Pour ne rien arranger, il existe une vraie pression sociale en France autour de la consommation d'alcool. Ceux qui ne boivent pas sont souvent stigmatisés ou vus comme des personnes ennuyeuses. La psychiatre et addictologue Fatma Bouvet de la Maisonneuve, également l'auteure du livre "Les femmes face à l'alcool, résister et s'en sortir", analyse ce phénomène sociétal.


Lire la suite

Lire aussi:
Covid-19 : la vente d'alcool et les livraisons interdites dès 22 h à Paris
Covid-19 : en Russie, le confinement fait craindre une recrudescence de l’alcoolisme
Près d'un quart des Français consomment trop d'alcool

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles