Alcool : des experts préconisent de durcir la loi Evin

·1 min de lecture

"Toute consommation - même faible - a un effet délétère pour la santé". C'est ce qu'affirme un rapport d'"expertise collective" de l'Inserm, publié vendredi 4 juin, sur la réduction des dommages associés à l'alcool, que consomment près de 43 millions de personnes en France. Les niveaux de consommation demeurent élevés, notamment chez les jeunes, alors qu'on dénombre en France "41.000 morts par an (dont 11.000 femmes) pour un coût social estimé à 118 milliards d'euros", notent-ils dans ce document de 700 pages, assorti de recommandations.

Ils préconisent ainsi de durcir la loi Evin de 1991, "considérablement affaiblie" ces dernières années, en interdisant la publicité sur internet et dans l'espace public, et d'augmenter le prix (en taxant les boissons au gramme d'alcool ou avec un prix minimum comme en Ecosse). Ils suggèrent également de "réduire la disponibilité de l'alcool" (via les plages horaires de vente et le nombre de commerces ou de licences) et de "rappeler les repères de consommation à risque faible" (pas plus de 2 verres par jour et pas tous les jours) ainsi que "la plus grande vulnérabilité biologique des femmes vis-à-vis de l'alcool".

>> A lire aussi - Confinement, couvre-feu… Les achats d’alcool en grande surface bondissent en France depuis trois mois

Les experts déplorent par ailleurs que "les moyens alloués" pour lutter contre ce fardeau ne soient pas "à la hauteur des enjeux". D'après deux études, la consommation régulière (10 fois ou plus dans le mois) concerne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Hydroxychloroquine : quand Jean-François Delfraissy affirmait subir des pressions politiques
Bretagne : les pêcheurs des Pays-de-la-Loire contre un parc éolien vers Belle-île
Réchauffement climatique, pollution... les côtes de Turquie face à un inquiétant phénomène
Affaire du domicile de Thierry Mariani : que prévoit le code électoral ?
Covid-19 : pour les Etats-Unis, la Chine doit partager les dossiers des chercheurs malades de Wuhan

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles