Alcool, cocaïne et psychotropes : la descente aux enfers du prince Harry après la mort de sa mère

Il n'avait pas 13 ans lorsque sa mère a perdu la vie. Mais ce drame a marqué à jamais le prince Harry. "La guerre n'a pas commencé en Afghanistan, elle a commencé en août 97", déclare-t-il. "Sans que je le sache, la guerre avait commencé à la mort de ma mère", ajoute-t-il face à Anderson Cooper sur la chaîne CBS avant de préciser : "C'était évident pour nous, même enfants, que la presse britannique avait joué un rôle dans le malheur de notre mère. J'avais tant de colère en moi". Incapable de gérer cette frustration grandissante, Harry plonge alors dans l'alcool. "J'ai commencé à boire, beaucoup, parce que je voulais anesthésier ce sentiment, détourner mon esprit de mes propres pensées. Et j'ai même commencé à me droguer." Le frère de William a en effet admis avoir consommé du cannabis et de la cocaïne, avant de se tourner vers des traitements plus expérimentaux. "Dans votre livre, vous parlez de psychédéliques : d'ayahuasca, de champignons à psilocybine (hallucinogènes, ndlr)", lui lance Anderson Cooper.

This whole 60 minutes interview is going to be prince Harry saying , Here catch this grenade pic.twitter.com/msMR2vADgO

— Alexis( sowing discord in the west) (@ArchewellBaby) January 2, 2023

Prince Harry : ces traitements qui l'ont aidé à remonter la pente

Une expérience qui s'est avérée efficace pour le prince. "Je ne recommande pas de le faire pour le plaisir, hein", précise Harry avant d'ajouter : "Mais, avec le bon encadrement, si (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

"Plus aucune confiance" : écœuré, le prince William réagit très mal aux révélations d'Harry
"Un beau mensonge" : le prince Harry dévoile le lourd secret caché derrière le mariage de William et Kate
Meghan Markle : ce qu'elle a demandé à Lady Diana sur sa tombe
Camilla Parker Bowles : égratignée par le Prince Harry, Elizabeth II aurait été "dévastée"
Mort de Diana : ces photos cauchemardesques qui ont hanté le prince Harry