Alcool, antibiotiques, accès aux soins... L'OCDE distribue bons et mauvais points à la France

franceinfo, Thomas Pontillon

Comme chaque année, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), publie son panorama sur la santé. Le rapport d'une soixantaine de pages compare l'état de santé des populations et le fonctionnement des systèmes de santé des 36 pays membres. Dans son édition 2019, il en ressort que les Français ont accès à des soins de qualité même s'ils continuent d'avoir des comportements à risques, notamment sur le tabac et l'alcool.

Les mauvais points

• La consommation d'alcool et de tabac est parmi les plus élevées. En matière d'alcool et de tabac, nous ne passons pas loin du bonnet d'âne. Malgré les hausses de prix du tabac et des campagnes de communication, un adulte sur quatre fume encore en France. Il s'agit du quatrième taux le plus élevé au sein de l'OCDE. Notre pays se retrouve en queue de peloton derrière la Turquie, la Grèce et la Hongrie. La mortalité prématurée liée au tabac est estimée à 21 000 décès du cancer du poumon et des dizaines de milliers d'autres liées aux maladies cardio-vasculaires et respiratoires. Concernant l'alcool, notre consommation est 30% supérieure à la moyenne de l'OCDE et est à l'origine de 8 000 morts par an, sans compter les accidents de voiture. Avec une meilleure prévention, plus de 75 000 décès seraient évitables par an chez les moins de 75 ans selon le rapport.

• La prise d'antibiotiques (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi