Albert de Monaco, malade, a demandé conseil à Christian Estrosi sur la chloroquine

Le prince Albert fait partie des rares têtes couronnées à avoir été touché par l'épidémie de coronavirus. Bien avant l'annonce de Clarence House concernant le prince Charles, qu'il a d'ailleurs rencontré récemment, le cabinet de son altesse royale révélait, par la voie d'un communiqué publié le 19 mars dernier, que le prince souverain avait été testé positif au Covid-19. "Le prince Albert II de Monaco, qui avait été testé en début de semaine, est positif au Covid-19", révélait le texte. Si le Palais princier de Monaco avait tenu à préciser que l'état de santé du père des jumeaux Jacques et Gabriella n'inspirait "aucune inquiétude", ce dernier a tout de même cherché à avoir des conseils auprès d'autres personnalités contaminées, et notamment Christian Estrosi. Avec ce dernier, il a débattu au sujet de la chloroquine, traitement controversé du professeur Didier Raoult.

"Les médecins m'ont dit que mon état ne nécessitait pas ce genre de traitement", a fait savoir le prince Albert II de Monaco, au cours d'un nouvel entretien accordé à RTL, ce jeudi 26 mars. Le maire de Nice, ainsi que son épouse, font en effet partir des premiers à avoir testé le protocole expérimental mis au point par le professeur Didier Raoult. "Nous avons décidé de faire confiance aux études menées par le professeur Didier Raoult sur le Covid. Nous nous sommes fait prescrire, comme d'autres patients, le protocole à base de Plaquenil et de Zithromax", a confié la chroniqueuse de Télématin dans un post Instagram

Retrouvez cet article sur GALA

EXCLU- Bernadette Chirac confinée : son petit-fils Martin Rey-Chirac donne de ses nouvelles
PHOTOS - 30 pièces coup de cœur pour se sentir bien chez soi
Cheveux : comment couper sa frange seule à la maison ?
Shannen Doherty à bout : son poignant message à son père décédé
EXCLU - Rama Yade, séparée de son mari, se confie sur sa nouvelle vie