Albert de Monaco, confiné loin de Charlene et de leurs enfants, leur parle tous les jours

Albert II de Monaco vit le confinement loin des siens. Le 19 mars dernier, le cabinet de son altesse royale révélait, par la voie d'un communiqué, que le prince souverain avait été testé positif au Covid-19. "Le prince Albert II de Monaco, qui avait été testé en début de semaine, est positif au Covid-19", a révélé le texte, qui a été diffusé sur le compte Facebook officiel du Palais princier de Monaco, et de préciser, "son état de santé n'inspire aucune inquiétude". Une semaine après cette annonce, le principal intéressé a accepté de donner des nouvelles de son état de santé, au micro de RTL. "Ça ne va pas mal, je n'ai plus de fièvre. Je tousse encore un peu. J'espère que c'est la fin du tunnel que je commence à apercevoir", a-t-il déclaré. Au-delà de la forme, c'est aussi sa famille qu'il est impatient de retrouver. Confiné dans les appartements privés du palais princier "où il continue de travailler", Albert II de Monaco est contraint de vivre loin de son épouse Charlene et de ses jumeaux, Jacques et Gabriella, qui se sont réfugiés dans la propriété familiale de Roc Agel.

Malgré la distance, il est important pour le prince Albert de maintenir le lien avec ses proches. Au micro de RTL, ce jeudi 26 mars, il a assuré qu'il leur parlait "tous les jours en Facetime". Désormais loin des siens, le fils du prince Rainier III et de Grace Kelly n'attend qu'une chose : "pouvoir les rejoindre prochainement", afin de serrer à nouveau sa femme et ses enfants dans ses bras. Lors de cette nouvelle

Retrouvez cet article sur GALA

Mais à quoi joue Meghan Markle ? Cette annonce qui survient au pire moment
Le docteur Frédéric Saldmann nous livre ses remèdes pour rester en bonne santé pendant le confinement
Christophe Beaugrand "n'a pas besoin de TPMP pour faire son travail" : la réponse cinglante de Cyril Hanouna
EXCLU - Sophie Davant, confinée, se regarde à la télévision et se juge sévèrement
"Une énorme responsabilité pèse sur eux" : Kate Middleton et William trop peu aidés par Meghan et Harry