Albert Dupontel prépare une comédie sur les politiques "incapables de reconnaître leurs erreurs"

·2 min de lecture

Le réalisateur, auréolé du succès d'Adieu les cons, planche sur une comédie politique qu'il espère tourner très prochainement.

En tête du box-office avant et après la réouverture des salles de cinéma avec Adieu les cons, et auréolé de sept César, Albert Dupontel prépare déjà son nouveau film. Après la comédie burlesque Adieu les cons, le réalisateur planche sur une "fable politique" intitulé Second Tour, a-t-il annoncé au JDD.

"[Ce] sera une fable politique avec une dimension de thriller [...] On y suivra une journaliste enquêtant sur une campagne électorale car l'un des candidats qu'elle a connu enfant plein de bizarreries, se présente désormais comme un homme tout propre et lisse..."

"J’avais envie de parler des gens qui nous gouvernent et qui sont incapables de reconnaître leurs erreurs", poursuit-il dans les colonnes de 20 minutes. "Je sais que je raconte toujours un peu la même chose, mais je tends à me rapprocher de plus en plus de la réalité depuis une dizaine d’années. En apprenant à mieux m’aimer, j’ai aussi appris à mieux apprécier les autres et à trouver comment me montrer plus compréhensif envers mes personnages."

"Retrouver la joie furieuse"

Il espère tourner le plus tôt possible: "Je vais peaufiner ce scénario, trouver des sous, réunir des acteurs et mon équipe, puis inventer des trucs rigolos sur le tournage. J’aimerais retrouver la joie furieuse qu’on ressent quand on fait du cinoche. En espérant qu’une résurgence de la pandémie ne reviendra pas torpiller mes plans."

"Tragédie burlesque" sur "la difficulté de s'aimer dans un monde qui est répressif et anxiogène" selon Dupontel, Adieu les cons raconte les aventures d'un trio composé d'un employé de bureau suicidaire (Dupontel), d'une malade en phase terminale à la recherche de l'enfant qu'elle a abandonné à la naissance (Virginie Efira), et d'un archiviste aveugle victime des violences policières (Nicolas Marié).

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :