Albanie: l'inquiétude des habitants de Durrës ravagée par le séisme

Près de dix jours après le séisme meurtrier qui a frappé le pays, l'Albanie compte les dégâts. Des milliers de logements sont désormais inhabitables et les autorités procèdent à la destruction de centaines d'habitations. C'est notamment le cas dans la ville de Durrës, une station balnéaire aujourd'hui à terre, où les habitants sont dans l'incertitude.

Avec notre envoyé spécial à Durrës, Louis Seiller

À quelques mètres seulement de la grande plage de Durrës, Lorena regarde les déménageurs vider son appartement. Son immeuble est fissuré à plusieurs endroits. Pour cette jeune retraitée, c'en est fini du septième étage au bord de mer. « On s'en va ! On quitte notre maison parce qu'on a peur, c'est dangereux. Comme Dieu le dit : je te protège mais fais aussi attention à toi-même ! »

Un peu plus loin sur un front de mer désormais transformé en gigantesque chantier, Lufti attend devant chez lui. Ce père de famille de 51 ans est inquiet, son appartement est dans un sale état. « En un mot, les murs, ils existent plus, ils sont détruits. Tous les équipements qu'il y avait à l'intérieur, ils sont tous détruits... Deux ingénieurs grecs sont venus, "pas habitable" ils ont dit. Et c'est la seule réponse que j'ai obtenue pour l'instant. »

Les 400 habitants de cette résidence de dix étages sont presque tous partis mais Lufti, lui, est resté. Voilà plus d'une semaine qu'il dort dans sa voiture garée sur la plage. « Je suis dans ma voiture, je n'ai nulle part d'autre où aller ! L'argent je n'en ai pas. À la mairie, on m'a dit de rester là, dans ma voiture, voilà ce que me dit la mairie ! »

Assise à la porte d'un immeuble officiellement interdit d'accès, Etleva a la tête dans les mains. Cette mère de famille a refusé d'être relogée à l'hôtel. Le passage d'une équipe d'experts italiens dans son appartement ne l'a pas rassurée. « Ils n'ont pas décidé pour notre immeuble, et maintenant, nous les habitants on ne sait pas ce qu'on doit faire. Rien. On est terrorisé, on a plus de maison... »

Meurtrier, le séisme du 26 novembre a fait de nombreux dégâts. Dans toute la région, des centaines de logements sont inhabitables. Pour la seule ville de Durrës, les autorités ont annoncé la destruction de près de 300 habitations.