Alaphilippe absent du Tour de France : «La raison doit prendre le pas sur le cœur»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© LAURENT LAIRYS / DPPI VIA AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"'Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point.' La pensée de Pascal s'applique parfaitement à l'absence de Julian Alaphilippe sur le Tour de France . On avait tant de raisons dans nos cœurs de vouloir notre champion du monde avec son beau maillot arc-en-ciel sur les routes de France... Lui au départ, c'est la garantie d'un panache inégalé sur le peloton, de courses à l'instinct mélangées à l'esprit d'équipe. C'est le souvenir et l'espoir de le voir remporter des étapes dantesques et revêtir le maillot jaune. Julian Alaphilippe fait partie de ces sportifs dont la seule présence peut transformer une course en épopée, de ces sportifs qui font battre nos cœurs au rythme du leur.

>> À LIRE - Le spectre du Covid-19 menace le Tour de France

Un espoir qui grandissait

Sa grave chute  lors de la classique Liège-Bastogne-Liège il y a deux mois a coupé nos respirations. Des blessures sérieuses. Sa saison aurait pu être terminée. Mais le battant qu'il est est remonté sur son vélo, il a fait tourner les roues et nous a remis un peu de baume au cœur. On voulait tellement y croire. Pour lui, et pour le symbole de la résurrection.

Quand on a vu Julian Alaphilippe très à l'aise dimanche lors des championnats de France de cyclisme sur route, avec un rôle déterminant pour faire gagner Florian Sénéchal, il ne nous en fallait pas plus. C'est bon, il était bien de retour dans le peloton ! Même Thomas Voeckler, le sélectionneur de l'équipe de France, se voulait rassurant. On s'apprêt...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles