Lipietz : « L’industrie du sapin de Noël est une véritable plaie »

·1 min de lecture
Chercheur en économie, Alain Lipietz a été député européen entre 1999 et 2009.
Chercheur en économie, Alain Lipietz a été député européen entre 1999 et 2009.

Il y a vingt ans, il était en passe de représenter les Verts à la présidentielle. Désigné candidat à l?issue d?une consultation des militants, Alain Lipietz était débranché à la suite d?une polémique sur ses relations avec les nationalistes corses. En deux temps trois mouvements, Noël Mamère prenait la relève pour enregistrer ce qui reste le meilleur score d?un candidat écolo à la présidentielle (5,25 % des voix en 2002). Cette année, l?ancien député européen et chercheur en économie a choisi Yannick Jadot dès la primaire des écologistes et lui apporte des conseils « amicaux » pour réussir à imposer les thèmes qui lui sont chers dans une campagne pour l?instant marquée par la prépondérance de l?immigration, la sécurité et le pouvoir d?achat. Celui qui est encore conseiller municipal à Villejuif, en banlieue parisienne, tire également à vue contre le bilan écologique d?Emmanuel Macron, accusé d?avoir teinté artificiellement son mandat en vert. Entretien.

Le Point : Emmanuel Macron s?est-il renié en annonçant la construction de nouveaux réacteurs nucléaires, lui qui, il y a cinq ans, avait validé la stratégie de François Hollande de fermer des centrales ?

Alain Lipietz : On peut changer d?avis. La vraie question, c?est de savoir si c?est raisonnable. Le premier de ces EPR ne sortira pas de terre avant les années 2040, les microréacteurs modulaires pas avant les années 2050, quand l?inversion mondiale des émissions de gaz à effet de serre doit se faire en 2030 [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles