Hésitations, conseils d'amis et coups bas : pourquoi Alain Juppé a finalement choisi de renoncer

France 2
Hésitations, conseils d'amis et coups bas : pourquoi Alain Juppé a finalement choisi de renoncer

Pourquoi

Alain Juppé a-t-il finalement renoncé, annonçant le 6 mars à la presse qu'il ne sera pas le plan B de François Fillon dans la course à la présidentielle ? Au début du week-end, le juppéistes y croient ; les parrainages commencent à affluer pour leur champion. Nicolas Sarkozy et Alain Juppé s'appellent samedi 4 mars. Plus d'une centaine d'élus a déjà quitté François Fillon. Les deux hommes conviennent que ça ne peut plus durer. Une phrase perçue comme une promesse par le camp Juppé.

L'image qui a tout changé

Tout bascule dimanche après-midi. "C’est en voyant le Trocadéro qu'Alain a compris", explique l'un de ses plus proches à France 2. Plus précisément, c'est l'image des sarkozystes Eric Ciotti, Christian Jacob, Luc Chatel et surtout François Baroin aux côtés de François Fillon qui est déterminante. Pour le maire de Bordeaux, c'est clair : l'ancien président est en réalité loin d'avoir lâché le candidat. Un juppéiste amer se montre très sévère en coulisses : "Sarkozy préfère un Fillon perdant à un Juppé gagnant."

Retrouvez cet article sur Francetv info

Présidentielle : Arthaud (Lutte ouvrière) tente de se faire entendre des travailleurs
Les 4 Vérités - Les propositions d'Emmanuel Macron contre le chômage "sont très dangereuses", déclare Pierre Larrouturou
Thierry Solère : "Je ne suis pas en capacité d'être le porte-parole de François Fillon"
Présidentielle : François Fillon conforté par Les Républicains
Présidentielle : selon Fillon, les médias ont annoncé le suicide de sa femme

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages